Guitar-trainer.com

10 conseils pour s’entrainer plus efficacement à la guitare

Votre niveau de guitare stagne sans que vous ne trouviez de raison à cela? Vous voulez mettre plus à profit le temps que vous passez sur votre instrument?

Suivez ces quelques conseils pour vous aider à vous recentrer et à aborder plus sereinement et efficacement la pratique de votre instrument préféré.

  • 1/10 – Faire des séances d’entraînements courtes mais régulièrement

Il s’agit là d’un conseil courant mais au combien important. Oubliez les longes séances de guitare de 4 heures une fois toutes les deux semaines à faire des gammes à n’en plus finir ou de tenter encore et encore de passer ce solo que vous adorez. Rien n’est plus contre productif que ça et vous n’obtiendrez que de la frustration. Si vous voulez être efficace et vraiment progresser, entrainez-vous en faisant des exercices plus théoriques lors de séance d’entrainement plus courtes mais plus régulière (quotidiennement si possible).

  • 2/10 – Réserver du temps spécialement pour s’entrainer

Entraînez vous dans le calme, éteignez la télé, faites vous une boisson chaude, sortez votre métronome et de quoi chronométrer votre entrainement (ou allez sur Guitar-trainer.com) et consacrez vous à votre séance d’entrainement à 100% même si c’est n’est que 15 minutes. L’essentiel est qu’une séance d’entrainement doit être productive, elle ne doit pas ressembler à un marathon.

  • 3/10 – Utiliser le métronome

metronom-love
Je kiffe mon métronome

C’est compliqué au début mais forcez vous à vous entraîner (et à jouer…) avec un métronome. Dites vous que si vous avez des difficulté à suivre le rythme c’est que vous avez des lacunes à ce niveau et si c’est le cas ne restez pas passif… Et puis ce n’est pas aussi difficile que ça en a l’air d’autant que tout le monde vous en sera reconnaissant. Ne soyez pas ce guitariste qui plombe une reprise en groupe et que les autres musiciens regardent de travers.

  • 4/10 – S’entraîner lentement au début

    La tentation est grande de faire ses exercices d’entrainement en allant le plus vite possible mais hélas ce n’est absolument pas productif et ni le cerveau ni les muscles n’arrivent à assimiler correctement quoi que ce soit de cette manière.  Alors même si ça peut paraître rébarbatif, aidé d’un métronome, commencez toujours à aborder un nouvel exercice le plus lentement possible.

  • 5/10 – Augmenter la vitesse petit à petit

Pour bien assimiler les micros mouvement, il est beaucoup plus efficace d’augmenter la vitesses progressivement en accélérant par petits paliers (2 à 3 bpm) une fois le mouvement bien maîtrisé . Vous verrez qu’au final vous gagnerez du temps, que vous arriverez à faire des choses qui vous semblaient impossibles et cela plus proprement. 

  • 6/10 – Ne pas répéter de mauvais mouvements

Arrêtez vous quelques instant pour vérifier si vous vous entraînez correctement. La tenue du médiator est-elle correcte? Mes bends sont ils justes? Est-ce que je suis dans le rythme? N’oubliez pas qu’une mauvaise habitude s’acquière très facilement et qu’il est ensuite difficile de s’en défaire.

  • 7/10 – S’écouter et s’auto critiquer

Aware
Be aware

Nous avons tous tendance à foncer tête baisser lorsque nous jouons ou que nous nous entraînons, pourtant une des qualités principale d’un bon musicien c’est d’être conscient de ses forces et de ses lacunes. Pour cela n’hésitez pas à vous enregistrer pour avoir une idée précise de votre niveau. Il y a des chances pour que vous soyez surpris mais même si ça peut faire mal à votre égo, cela vous permettra de pointer précisément les points à travailler.

  • 8/10 – Diversifier les exercices et soyez patient

Vous bloquez sur un solo depuis des lustres malgré de nombreuses séances de décorticage et de travail répétitif. Et si il vous manquait simplement les bases? Dites-vous qu’assimiler les gammes et les techniques qui composent les solos vous aidera énormément et que cela vous permettra d’aborder de nombreux morceaux de manière plus sereine. En effet, n’oubliez pas que nos guitaristes préférés ont développé leur jeu à partir de bases théoriques et que ce sera plus fastidieux de reproduire leurs morceaux sans les connaitre. L’autre effet positif dans le fait de travailler des techniques plutôt que des morceaux est que bien souvent un type d’exercice vous aidera ailleurs. Par exemple travailler ses gammes permet d’améliorer la force et l’indépendance des doigts ce qui est très utile pour enchaîner les accords ou pour le jeu en pull-off/hammers.

  • 9/10 – Pratiquer beaucoup

NO PAIN NO GAIN
NO PAIN NO GAIN à la guitare aussi

Impossible de s’améliorer sans effort. Entrainez-vous le plus possible, intéressez-vous, apprenez de nouvelles techniques, découvrez différents style de musique et de jeux, jouez avec d’autres musiciens, prenez des cours, achetez des livres, ne restez pas passif si vous voulez vraiment progresser.

  • 10/10 – utiliser internet (backing-track, tabs, vidéos…)

Il y a maintenant tellement de ressources sur internet, de livres disponibles facilement, de très bons logiciels etc… qu’il n’y a plus vraiment d’excuses pour ne pas trouver son compte.

J’en profite pour rebondir sur ce sujet et je vous invite à vous rendre sur cette page que je mettrai à jour fréquemment pour centraliser tous ce qui peut être utile pour s’entrainer, apprendre et produire quand on est guitariste.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *