Nouvelle venue dans la famille la Harley Benton SC-550

Formes Les Pauliennes, couleur Tobacco et carton Thomann tout frais, pas de doute une Harley Benton SC-550 a fait son apparition dans mon rack à guitare et je vous propose un petit tour du propriétaire pour vous donner mon humble avis.

Je pense que ce sera utile pour nombres d’acheteurs potentiels de parler un peu de cette pelle car on peut lire énormément de chose sur à son sujet et tout cela mérite une petite mise au point.

Trêve de bavardage, en route pour ce test de la Harley Benton SC-550.

La config

Voici la description que l’on trouve sur le site de Thomann :

  • Série Flame Deluxe
  • Corps en acajou
  • Table bombée en érable flammé AAAA
  • Manche collé en acajou
  • Profil du manche: 60’s
  • Touche en Roseacer
  • Rayon de la touche: 350 mm
  • Repères trapézoïdes Perloïd
  • 22 frettes
  • Diapason: 628 mm
  • Largeur au sillet: 43 mm
  • Sillet en os
  • 2 micros double bobinage Roswell LAF Alnico-5
  • 2 réglages de volume
  • 2 réglages de tonalité
  • Sélecteur 3 positions
  • Accastillage DLX chromé
  • Chevalet DLX Tune-o-matic
  • Mécaniques DLX Wilkinson
  • Cordes D’Addario EXL 010 – 046
  • Couleur: Faded Tobacco

Alléchant n’est-ce pas ?

Dans la pratique le sillet en os me laisse perplexe et je ne suis pas sur qu’il soit fait en autre chose que du bon vieux plastique. Pas mieux pour la table en érable flammé. Même si il sera difficile de le vérifier, je doute fort que l’on soit en présence de bois de luxe.

Niveau manche ce serait de l’acajou et quand à la touche, ni palissandre ni ébène, on est en présence de Roseacer qui serait en fait de l’érable traité thermiquement. Les mécaniques sont des Wilkinson de type Vintage mais impossible de trouver plus d’informations sur la dénomination DLX.

Pour le reste je ne connaissait pas les micros Roswell mais comme on est en présence d’Alnico 5 je suppose qu’ils sont plutôt typés vintage et que le niveau de sortie ne doit pas être énorme. Mais gardons cela pour plus tard.

Quid de la jouabilité ?

Petite précision avant d’aller plus loin, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester énormément d’authentiques Les Paul dans ma vie de guitariste et mon avis concernera donc surtout la jouabilité intrinsèque de la guitare.

Bon point au niveau de l’ergonomie car la guitare est équilibrée et tient bien sur le corps. Elle n’est pas trop lourde et je sais déjà qu’elle sera se faire oublier pendant les répètes et les concerts.

Pour ce qui est du frettage et la planification, ce n’est clairement nu même niveau que ce que pourrait faire un luthier. Je regrette le fait que les cordes soient un peu hautes et que ça frisouille après la 12 case sur les cordes aigus. De plus, un petit regret également au niveau de la finition des arrêtes des frètes qui n’est pas sur cette SC-550 aussi agréable que sur la CST-24 (testée ici).

Malgré tout, après ces quelques réserves et en gardant en tête le prix de la guitare, il faut dire que cette Harley Benton est encore un fois très agréable à jouer. Le manche n’est pas un bûche et se joue avec plaisir. Bien sur ce n’est ni une Fender US ni une bonne Ibanez et encore moins une Les Paul originale mais les plans à la Bonamassa passent très bien et l’on se sent vite à l’aise sur cette guitare.

Vue sur le manche de la SC-550

Vue sur le manche de la SC-550

Bon point au niveau des mécaniques, elles sont précises et la guitare ne souffre pas de dés-accordages intempestifs.

Mécaniques DLX Wilkinson - SC-550

Mécaniques DLX Wilkinson

Niveau son ?

Comme je l’ai dit précédemment les micros m’étaient totalement inconnus et il est de trouver des infos pour connaitre le pedigree de ces micros Roswell.

Les micros Roswell de la SC-550

Les micros Roswell de la SC-550

Pour moi il sont un peu sombres mais ont un mordant sympathique. Ils ne sont pas les plus définis également mais ont un petit coté Vintage très plaisant que ce soit en son clair ou en disto. Je suis dans tous les cas satisfait du son qui pour moi se rapproche de ce que doit être un son de Les Paul. On gardera simplement à l’esprit que cette guitare n’est pas taillée pour le metal et que le bleus/rock restera son terrain de prédilection.

La question de changer les micros pourra se poser mais je me demande si il sera judicieux d’investir quasiment le prix de la guitare dans une paire de micros Seymour Duncan ou de Gibson. En fait je pense que changer de HP ou acheter une petite tête d’ampli à lampe aidera beaucoup plus cette guitare à donner ce qu’elle a dans le ventre. D’autant que les micros ne sont pas mauvais dans l’absolu.

Finitions / Fabrication

La guitare est bien finie, qu’on se le dise. Le binding n’est pas parfait mais j’ai eu l’occasion de voir bien pire, notamment sur une Custon77 CS3. La peinture et le vernis sont quand à eux de meilleure qualité que sur la CST-24.

Finitions Harley Benton SC-550

Niveau électronique, les soudures ne sont pas très belles et ni les potentiomètres ni les câbles ne respirent la qualité made in US mais l’ensemble mais l’ensemble inspire plus confiance que ce que j’ai pu voir sur une Epiphone Les Paul Standard Plus pas exemple.

Autre bémol, pas de push pull pour avoir un peu plus de sons disponibles, la CST-24 fait également mieux sur ce point.

Coté positif, aucun faux contact à signaler et les potentiomètres fonctionnent sans soucis.

Electronique Harley Benton SC-550

Verdict

Avec la SC-550 nous retrouvons typiquement ce qu’est la production actuelle de Harley Benton. C’est à dire, à mon avis, une très bonne guitare pour débuter et une bonne guitare pour le guitariste plus expérimenté qui voudrait s’ouvrir à de nouveaux horizons de jeu et de sons.En tous cas cette Les Paul like est bien dans l’esprit de l’originale.

Et puisqu’il faut choisir et bien je prendrais cette Harley Benton plutôt qu’une Epiphone ou une Custom77 CS3 par exemple car je pense que la SC-550 en donne plus pour son argent grâce à ses micros sympathiques, aux mécaniques et à l’accastillage Wilkinson et à la jouabilité vraiment très correcte. Bref, je ne pense pas que l’on puisse être déçu de l’achat. En tout cas je n’ai aucune envie de m’en séparer après ces quelques jours passés en sa compagnie.

Pour : 

  • l’accastillage
  • la jouabilité
  • le son
  • le prix

Contre :

  • l’électronique qui mériterait plus de soin
  • la planimétrie et la hauteur des cordes qui pourrait meilleure sortie du carton
  • la finition en deçà de la CST-24 sauf au niveau de la peinture et du vernis (pas de push-pull / frettes moins bien finies)

La guitare est disponible chez Thomann à 250€ environ mais si votre budget le permet n’hésitez pas à jeter un œil du coté de Tokai (Love Rock).

 

Bon jeu à tous !